Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 mars 2009 3 04 /03 /mars /2009 13:04

29/04/2009 : J'apporte une modification importante sur cet article originellement appelé "Pilier des Anciens" car je suis maintenant certain qu'il s'agit du Pilier Oublié et pour cause j'ai fait le Pilier des Anciens Dimanche dernier et j'étais juste à droite de là où on était passé avec Benjamin pour cette sortie...

Tracé approximatif de la voie selon mes souvenirs...


Samedi 11 h 30, j'ai passé la matinée au boulot à lutter contre un gros mal de crâne, je manque de sommeil grave !
Mais à peine sorti de cette prison, je repense au petit projet que l'on a prévu avec Benjamin et ça va déjà mieux. Quand nous arrivons sur le site de Rochefort Samson et que je vois ce fameux Pilier oublié nous dévoiler ses lignes altières, je suis presque complètement rétabli.
Combien de grimpeurs sont venus profiter de cette superbe après midi sur ce site fascinant de Rochefort Samson ?...Et bien nous sommes deux !
Parfait à l'attaque ! Benjamin part dans la première longueur assez courte et facile mais peu équipée.

Je me charge de la deuxième longueur raide, aérienne et athlétique mais fort bien protégée. Sur la photo on peut voir que j'ai dû laisser ma polaire accrochée à un piton au milieu de la longueur : j'ai pris un petit coup de chaud !

Benjamin en haut de L2. Je pense que c'est certainement la longueur la plus difficile de la voie au niveau de l'escalade mais ça nous ne le savions pas encore. En fait je pensais que le crux était dans la dernière longueur ce qui a maintenu une petite tension sympathique durant toute l'ascension.

Benjamin dans L3 où quelques grandes sangles sont bien utiles. Nous admirons la qualité de l'équipement ce qui est suffisament rare dans une voie équipée  "moderne" pour être souligné : il n'y a pas des spits tous les mètres, juste ce qu'il faut pour ne pas avoir à trimballer friends et compagnie.

Benjamin dans L4. Au pied de cette longueur nous hésitons sur l'itinéraire, je pars d'abord dans un dièdre péteux où j'ai vu un vieux spit de 8, je serais bien inspiré de redescendre avant de ne plus pouvoir faire demi-tour...En fait la voie est plus à gauche et suit logiquement le fil du pilier. L'équipement, un peu aéré dans ces parties faciles, oblige à une lecture de la voie, à une réflexion sur l'itinéraire. C'est très agréable d'autant plus qu'il y a toujours un bon piton quand il y en a besoin.

Photo Benjamin M.
Photo prise dans L5. L'escalade est facile mais le rocher délicieusement délité oblige à un peu de prudence. Oui, oui, vous avez bien lu "délicieusement délité" ! Et oui je trouve que ces longueurs sont bien plus intéressantes comme ça, en rocher pourri, que si elles étaient en bon rocher bien franc.
C'est du 4 mais on ne coure pas, il faut être prudent, écouter si ça sonne creux, faire gaffe où on mets les pieds, une belle ambiance de montagne quoi !

Photo Benjamin M.
On prend de la hauteur, c'est beau. On se fait plaisir à fond !

Benjamin dans L6. Une longueur dans le même goût que les précédentes, superbe !



Benjamin en solo intégral dans la dernière longueur (c'est du 3).

Photo Benjamin M.
Photo Benjamin M.
Le plaisir d'un vrai sommet en haut de cette voie qui laisse un sacré bon goût de reviens-y !

Photo Benjamin M.
Mais comme d'habitude, la nuit n'est pas loin, il est temps de redescendre...

Merci à Roland qui m'a fait découvrir ce site par une exécrable journée d'automne où il réussit quand même à m'emmener en haut de la Voie des Cheminées et à me faire découvrir la magie de ce lieu.

Merci aussi à Benjamin qui fut un compagnon de cordée idéal pour faire cette voie. Une voie où on s'est senti bien, à notre place en quelque sorte.
Partager cet article
Repost0

commentaires

S
Je ne connais pas cette falaise et encore moins cette grande voie. c'est bon à savoir ! A ++
Répondre