Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 juillet 2010 5 16 /07 /juillet /2010 16:33

Bon comme promis je reviens sur cet article pour vous en dire un petit peu plus mais ça va rester bref quand même car j'ai des tonnes de trucs en retard. Il va falloir soit que je résume soit que je fasse des impasses sur certaines sorties, on verra...

 

Donc voilà un bref résumé en images de trois jours de highline intensive aux Natural Games de Millau. Le site est idéal et l'équipe de choc Bad slackliner-slack.fr a bossé dur pour installer pas moins de 6 highlines en toile d'araignée (12 m, 25 m, 27 m, 45 m et...85 m). Côté pratiquants les meilleurs venus des quatre coins de la planète sont là et pas mal d'amateurs plus ou moins avertis sont également venus en profiter.

 

IMGP5793

                   Seb et julien retendent la 45 mètres...

 

Je ne sais pas si c'est parce que la highline est un milieu restreint ou parce qu'elle attire les gens cool (certainement un peu des deux) mais l'ambiance est extra. Les stars des vidéos du Net attendent sagement leur tour, tout en dispensant conseils et encouragements aux débutants qui goûtent à leurs premiers leashfall. Chacun se fixe des objectifs à sa mesure, évolue à son rythme sans stress et c'est pour tout le monde un moment de partage très enrichissant.

 

IMGP5804

Jelena sur la 25 mètres.

 

IMGP5807

                   Seb se détend sur la 12 m après son combat avec la 45 m.

 

Sur les highlines chacun son style. Jelena fait des mouvements très souples et calmes qui contrastent avec ses chutes violentes et répétées sur les aisselles. Seb, les genoux fléchis, avance par saccades décidées de deux ou trois pas comme un gladiateur, sur la 45 mètres on sent que c'est une lutte permanente et que c'est le mental d'acier du bonhomme qui le maintient sur la slack coûte que coûte. Un autrichien, impressionnant de maîtrise, se déplace droit comme I sur les lignes en traînant son leash de 8 mètres de long derrière lui...Pour ma part j'ai le tremblement et le déhanchement caractéristique du débutant avec une petite spécificité tout de même : le départ assis bourrin sur une jambe qui en a impressionné plus d'un.

 

 

Ma première traversée complète de highline

 

Après les journées à subir leashfall sur leashfall sur la 25 mètres du Verdon, je suis bien content de trouver un défi à ma mesure avec cette petite 12 mètres pas trop gazeuse. Ca passe au troisième essai et sans leashfall puisque le Verdon a été une très bonne école pour apprendre à se rattraper à la ligne.

Après quelques essais peu concluants sur la 27 mètres, je retourne sur ma petite 12 mètres avec plaisir.

 

IMGP5811

                 Moi sur la 12 mètres

 

IMGP5810

Ca y est j'envoie des drop Knee !...

 

C'est vraiment le pied d'arriver enfin à slacker une highline, d'enchaîner des allers-retours et de commencer à se sentir l'audace de poser deux, trois petites figures. La sensation qu'on éprouve quand on avance en équilibre sur une sangle souple au milieu du vide est difficilement descriptible mais il y a clairement quelque chose d'un peu mystique, d'un peu transcendantal là-dedans.

 

Bon j'aurais encore pas mal de chose à raconter par rapport à ces trois jours mais comme je vous le disais en début d'article le temps me manque alors je vous renvoie à quelques articles de slack.fr :

 

http://blog.slack.fr/2010/06/recherche-du-sensationnalisme-qui.html

Parfaitement d'accord avec eux : tout ce que retiennent les médias c'est "un gars à 100 mètres de haut sans protection (s'il tombe il va avoir du sang, super regardez !)". Alors qu'il y a eu trois jours exceptionnels de partage autour de cette activité dont l'intérêt n'est pas la prise de risque.

Je ne suis pas contre le free solo à partir du moment où un individu le pratique pour lui seul car il sent qu'il a atteint un niveau suffisant de maîtrise pour le faire sans risque. Rien ne doit interférer son jugement sur ce qu'il est capable ou non de faire. A partir du moment où médias et sponsors s'en mêlent, une dynamique malsaine et dangereuse de surenchère se mets en place. C'est le seul point négatif de se rassemblement à mon avis, heureusement il n'y a pas eu d'accident mais bon ça aurait pu arriver et ça aurait été vraiment regrettable.

 

http://blog.slack.fr/2010/07/slackfr-highline-friends.html

Concours de tricks plus qu'impressionnant et montage sympa sur les highlines

 

http://blog.slack.fr/2010/07/petite-revue-de-presse-slackline.html

Revue de presse

Partager cet article
Repost0

commentaires

T

Je reconnais le style Verdon sur ta traversée...
Bien joué!


Répondre
R


Merci, le départ à la sauvage sur une jambe reste ma petite fierté !