Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 mai 2010 4 20 /05 /mai /2010 16:20

Roland m'avait dit "Le temps est instable alors allons dans le Sud, là-bas il fait toujours beau". Résultat au lieu du temps couvert de la Drôme on a pu profiter d'une bonne journée de pluie !...En arrivant sur place il est donc temps de revoir les projets de la journée : la Sainte Victoire c'est mort, direction le Cimaï.

Le Cimaï, c'est une grande dalle calcaire d'une petite centaine de mètres de haut dont le dévers très prononcé devrait nous permettre de grimper au sec. Originaire de la région, Roland connaît les voies de ce site comme sa poche. C'était un des forts grimpeurs du coin puis comme il me l'a raconté "Patrick Edlinger a débarqué dans la région avec son short moulant et sa peuf et tout d'un coup je suis devenu mauvais..." Un changement d'époque que je n'ai pas connu mais que je regrette parfois car je me suis toujours senti plus proche de l'ancienne éthique où l'aventure primait sur la technique.

Bref revenons en au Cimaï. La grande dalle de calcaire massif nous offre l'abri escompté et nous pouvons attaquer la Jean BERT, une des grandes classiques du site.

 

01R

L1 sur une dalle inclinée au rocher rouge massif et très sculpté, ça change du caillou pourri du Vercors ! (Photo Roland)

 

02

                 L2 Roland a quitté la ligne de spits pour reprendre l'itinéraire en renfougne de sa jeunesse...

 

03R

                 Dans la cheminée en haut de L2 (Photo Roland)

 

04R

L3 variante de sortie "Super Jean Bert " en 5+ bien physique. "T'es bientôt au premier piton de l'époque !" me crie Roland (Photo Roland)

 

05R

                                Rappel sous la pluie (Photo Roland)

 

Après cette sympathique mise en jambes nous décidons de rendre une petite visite à sa voisine "La Philomène".

 

06R

                                          L2 en 6a déversant et bien physique (Photo Roland)

 

07

 

08

 

09

                                          Roland dans les magnifiques passages athlétiques de L2

 

La deuxième longueur de la Philomène vient me confirmer que je ne vaux pas grand chose dans les dévers : j'essaye de ne pas (trop) tirer au clou mais je suis obligé de prendre des repos à chaque point. Mon camarade lui se régale à tout passer en libre mais le lendemain de bonnes tendinites lui rappelleront qu'il n'a plus vingt ans...

 

11

 

12

                     Témoignages des anciens...

 

10R

                                         Ambiance tropicale (Photo Roland)

 

Quand Roland arrive au relais il me désigne la petite cheminée au dessus "Tu vas voir, tu vas te régaler". Vu d'ici ce n'est pas bien impressionnant mais je commence à le connaître ce vieux fou et quand il ricane comme ça c'est que ça va faire mal !...

 

 

13R

                     La renfougne de la mort ! (Photo Roland)

 

14

 

15

                                          La sortie de la renfougne

 

Effectivement tordu en deux avec le gros bloc coincé de la sortie qui me repousse en arrière, il me faudra y aller avec les tripes pour que ça passe. La longueur doit faire à peine 15 mètres mais on en sort vidé.

 

16

                                          L3 toujours de la belle grimpe

 

La troisième longueur est plus cool, heureusement car sur le haut les points sont plus espacés et on retrouve la pluie dont le dévers nous protégeait.

 

17

                         Un peu de botanique...(si vous connaissez l'espèce je suis preneur)

 

18

 

19R

                                           (Photo Roland)

 

20R

Belle ambiance ! (Photo Roland)

 

Le Cimaï nous a donc permis de bien nous régaler malgré la pluie. Les voies sont un peu courtes à mon goût mais le rocher est vraiment fantastique et c'était très intéressant de découvrir tout ça avec un fin connaisseur des lieux.

Partager cet article
Repost0

commentaires