Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 juin 2009 3 17 /06 /juin /2009 11:33
Situation

Tracé approximatif de la voie

Le lendemain de notre ascension du Nid d'Aigle, je retourne à Presles toujours en compagnie de Roland. Notre objectif initial était de parcourir la voie des Chrysanthèmes, une voie majoritairement en dalles avec des passages en 6a/b. Mas vu qu'on a déjà bien souffert de la chaleur la veille et que la journée d'aujourd'hui s'annonce encore plus torride, nous préférons éviter d'aller nous mettre délibérément sur le Grill.
Nous optons donc pour la voie des Buis où nous espérons bénéficier d'un peu plus d'ombre et d'air.

Cette voie est le premier itinéraire ouvert à Presles en 1953. Elle suit donc les lignes de faiblesses naturelles de la paroi mais elle est également très patinée.

Comme la veille dans le Nid d'Aigle, Roland devra me ramener plusieurs fois dans le bon itinéraire...Je peux dire à ma décharge que c'est parce que je n'avais pas consulté le topo puisque je savais que mon compagnon connaissait la voie.

Photo Roland V.
La voie ne doit plus être tant parcourue que ça car en beaucoup d'endroits la végétation a repris ses droits. Roland, en bon professionnel de l'élagage, fera un peu de taf tout en grimpant.

Bon je ne suis pas sûr que les photos soient vraiment dans le bon ordre, mes souvenirs sont un peu flous...Mais bon à priori c'est un plus haut.

Photo Roland V.

Photo Roland V.
Les longueurs s'enchaînent dans une ambiance plutôt détendue. La paroi est parsemée de touffes d'herbe et de petites fleurs ce qui donnent un petit côté balade bucolique à l'ascension.

Photo Roland V.
Certaines longueurs sont néanmoins bien soutenues. En outre tout est très patiné et avec l'équipement assez aéré c'est parfois assez délicat. La sixième longueur est particulièrement physique avec un passage de ramonage mémorable dans une cheminée lisse comme du marbre.

Vu sur la dernière longueur, plutôt délicate, sur un terrain bien végétal au rocher délité et à l'équipement très discret...Sur le haut les arbres tués par la sécheresse ont laissé la place aux ronces, ya mieux comme sortie !

C'est donc une voie qui reste une bonne première approche de Presles. Personnellement j'ai été un peu déçu car je l'ai faite après le Nid d'Aigle et Digitibus dont l'escalade est plus belle et soutenue. Il est néanmoins intéressant de suivre cette itinéraire historique complexe qui a du nécessiter une bonne dose d'imagination et d'audace de la part des pionniers. C'est en outre un excellent entraînement de grimpe sur terrain patiné (je ne crois pas avoir déjà vu pire !).

Partager cet article
Repost0