Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 avril 2009 3 01 /04 /avril /2009 12:43

Voilà encore une sortie d'il y a 10 jours, il semblerait que ce soit ma durée de gestation habituelle...
Ce dimanche, le ciel est limpide mais il y a un très fort vent du Nord bien froid et désagréable. Dans ces conditions peut on rêver mieux pour passer la journée que le Rocher de Saint Julien à Buis-les-Baronnies ?
Le rocher Saint Julien, c'est une grande plaque de calcaire d'une centaine de mètres relevée à la verticale, avec en face Sud, à l'abri du vent, des dizaines de voies en 2 ou 3 longueurs. Le tout baigné par la douceur du climat méditerranéen et entouré de champs d'oliviers...
C'est mon frangin qui, non content d'avoir survécu à la voie des Cheminées, a accepté de m'accompagner...

On attaque par la Bouscaude Directe, une voie en trois longueurs (5, 5+,5+) qui remonte la face en suivant une petite dépression.
Le frangin juste sous la traversée délicate de L2.

Arrivée au sommet après une L3 qui finit dans un dièdre aérien superbe.

"C'était sympa hein ? Allez on en refait une !"

Après quelques bons sandwichs au paté, on est prêt pour en essayer une autre. Au début je pense aller dans les Guèpes ou dans le Pilier Gris car le frangin fatigue et moi je stress un peu à tout faire en tête...Mais il y a déjà un gros groupe au pied...
Du coup direction le Gastronome, le topo précise que la deuxième longueur comporte une traversée aérienne en 5+, ce qui n'est pas pour nous rassurer ni l'un, ni l'autre...Mais au moins il n' y a personne et puis ça à l'air beau.
Au pied du Gastronome...La première longueur finit dans la grotte puis L2 traverse à droite pour rejoindre la deuxième grotte avant de retraverser à gauche pour nous amener sur le pilier plein gaz au dessus de la première grotte...

La fin de la première longueur en 5 qui passe sans soucis.

Le frangin dans le passage raide et aérien de L2.

Bientôt en haut, on dirait presqu'il sourit !...
Après cette superbe deuxième longueur, L3 n'est qu'une formalité qui nous emmène tranquile jusqu'au sommet.

On rentre finalement bien fatigués par ces deux petites voies, le frère a bien tiré sur les bras et moi j'ai eu ma dose de frissons pour la journée.
Partager cet article
Repost0