Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 mars 2009 3 18 /03 /mars /2009 17:38

Tracé de la voie Normale d'après mes souvenirs (c'est peut être pas du tout ça !)...photo prise le 3 janvier 2009 lors de l'ascension de l'arête Nord Est du petit Veymont.

Le lendemain de la voie des Cheminées nous partons pour le Mont Aiguille avec Etienne, Baptiste et Benjamin. Etienne qui n'a peur de rien est motivé pour faire la voie des Gémeaux. Personnellement je doute un peu, il fait quand même super froid et il y a beaucoup de neige là-haut. Certes sur les Gémeaux dont l'itinéraire est assez vertical, ça devrait être assez sec mais faire du 5+ avec ses températures...je sais pas mais je sens que ça va finir par la Voie Normale. Du coup je prends les crampons et toute la panoplie pour le mixte.

Vers 9 h 30 nous sommes au parking, enfin un peu plus bas que le parking habituel car la route est enneigée. Tout le monde se gare là. Cependant c'est Etienne le chauffeur et s'il a pour surnom le nom de son âne ce n'est pas pour rien..."Ca passe les gars allez on va jusqu'au parking du haut en voiture, on va gagner du temps".
Nous voilà donc partis sur la route complètement enneigée. On met les chaînes sur les roues et Baptiste sur le capot pour appuyer sur le train avant. Mais au bout d'un moment la pente se fait plus forte et il devient impossible de continuer. On décide d'aller se garer un peu plus bas. Mais au lieu de redescendre tranquillement en marche arrière, Ponpon prend un peu d'élan et tente un 180°...qui ne sera finalement qu'un 90° et voilà la voiture plantée en travers du chemin...


On mettra presque 2 heures pour réussir à dégager la voiture. Il est 11 heures passée...et là je me rends compte que j'ai oublié mes chaussures d'alpi. Putain c'est vraiment la journée du n'importe quoi !  Du coup je scotche mes guêtres sur mes baskets pour gagner un peu de temps avant d'avoir les pieds trempés...Quand aux crampons et ben du coup je les laisse à la voiture.

Mes supers baskets d'alpinisme !...

Vue sur le Grand Veymont et l'Aiguillette à la montée.

Arrivés au pied de la voie des Gémeaux, il fait vraiment un froid de canard. Etienne enlève ses gants, monte de deux mètres, remet ses gants, monte encore de deux mètres avant de se résoudre à redescendre. Il fait vraiment trop froid...on a beau aimer souffrir là c'est un peu trop !

C'est décidé on part sur la voie normale. Baptiste qui a ingurgité pas mal de choses à la soirée hier a atteint sa limite de tolérance à la souffrance inutile : il décide de nous regarder d'un peu plus bas au soleil...

Etienne au départ de la voie normale. Il est 14 h passé, aucun de nous trois n'a de crampons et je suis en baskets...

Nous progressons rapidement contraints et forcés par Etienne qui nous imprime un rythme effréné. Il y a de la glace sur le rocher et sans crampons c'est plutôt aléatoire....Mais avec une main sur le rocher et une autre sur le piolet bien ancré dans la glace on progresse de manière relativement (très relativement !) sure...

Benjamin dont c'est la première escalade mixte se débrouille carrément bien...Sans crampons, corde tendue et au pas de course : idéale comme initiation !

Nous arrivons assez rapidement à la traversée câblée. En se servant de ce câble on passe en courant sur des passages qui seraient autrement plus délicats sans lui.


Benjamin sur un passage où on dit merci le câble !...

Stunning view on Vercors range...


C'est beau...mais pas le temps de flâner : Ponpon tire comme un âne sur la corde !

Encore un passage plutôt délicat sans les crampons.

Nous rejoignons la section finale dans la cheminée qui se transforme en une belle goulotte en hiver.

 


Quand tu grimpes derrière Etienne : Mets ta capuche !

Le dernier ressaut nous offre un bon gros champignon de glace. Encore un passage qui, sans crampons, laisse des souvenirs impérissables...

 


La sortie de la voie est défendue par des corniches qui heureusement se contournent aisément par la gauche.


Benj prend pied sur le plateau sommital. Il est 16 h30.






Panorama du sommet...Je me demande si le Mont Aiguille n'est pas la plus belle montagne du monde...

Mais pendant ce temps le soleil poursuit inéluctablement sa course : il est temps de redescendre...Et sans crampons on a intérêt à être prudents, n'oublions pas que 80 % des accidents ont lieu à la descente.
Nous prenons le parti de nous décorder "pour aller plus vite" ce qui fut une belle connerie qui nous fit prendre des risques inutiles !



A la recherche du rappel de descente...

Lumière du soir...Mes pieds sont trempés depuis un bon bout de temps maintenant et je commence à avoir sacrément froid...

 

Traversée délicate et expo pour rejoindre le relais du premier rappel. Les deux derniers mètres avant le relais sont en glace. Avec Benj on s'encorde pour rejoindre Etienne qui lui est passé banzaï...

 

Le deuxième rappel...

 

 


La séquence de la chute de Ponpon...Arrivés à environ 18 h au pied des rappels, nous serons à la voiture moins d'une demi-heure plus tard. La descente se fera pour bonne partie en glissant sur le cul ou en roulant dans la poudreuse...

Voilà encore une belle aventure où nous aurons expérimenté tout ce qu'il ne faut pas faire pour évoluer en sécurité : départ tardif, équipement inadapté, assurage aléatoire...Merci à notre bonne étoile !
Partager cet article
Repost0