Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 mai 2009 6 30 /05 /mai /2009 10:00

Ce dimanche j'attaque une semaine de grimpe avec Roland par une grande voie de trois longueurs à l'Aiguille de la Tour.

Ca faisait des années que je regardais avec envie des cordées s'attaquer à cette superbe aiguille. C'est donc avec une certaine avidité que j'ai épluché le topo de Saou - trouvé au pied du sapin le Noël dernier - à la recherche d'une voie abordable dans le secteur. Après quelques heures de recherche je déniche cette voie qui ne dépasse pas le cinquième degré et semble prometteuse au niveau esthétique.

Quelques temps plus tard j'en parle à Malo qui connaît pas mal de trucs dans la région :
"Le Saharaoui Oui à Saou tu connais ?
- Tiens c'est marrant que tu me parles de cette voie, je l'ai faite ya pas longtemps et elle est vraiment magnifique. T'as bien choisi, une superbe ambiance, on se croirait dans le désert ! Par contre vaut mieux y aller la tête bien froide...
- A ouais c'est tendu ?
- Ben la première longueur protège en quelque sorte les suivantes. C'est pas dur mais c'est équipé loin et ya vraiment moyen de se faire mal...Ya souvent l'hélico par là-bas et ben c'est pas étonnant!"
Je suis maintenant au pied de la voie et j'ai ces phrases qui résonnent dans ma tête. Comme quoi discuter d'une voie avec quelqu'un qui l'a déjà faite avant d'y aller a des avantages et des inconvénients : avantage, on est prévenu, désavantage, on est prévenu !
Pour arranger le tout Roland a un lumbago et je devrais donc faire toute la voie en tête. (Désolé il n'y aura pas de photos d'action pour cette journée : j'ai oublié l'appareil dans la voiture).

C'est donc pas très rassuré que j'attaque la première longueur sur une espèce de dalle grise légèrement inclinée. Effectivement ce n'est pas très dur mais les prises fuyantes ne mettent pas en confiance. Au début de la longueur les plaquettes sont relativement rapprochées mais en montant les dires de Malo se vérifient : c'est sacrément espacé et le rocher est bien compact, pas moyen de poser un friend ou une sangle pour diminuer l'exposition. Petit détail croustillant : les rares plaquettes que l'on trouve sont toute dévissées avec l'écrou qui dépasse...L'arrivée au premier relais est donc un véritable soulagement.
La deuxième longueur démarre sur le haut de la dalle grise et mène rapidement à une fissure large et déversante dans un magnifique calcaire jaune très sculpté et adhérent. Je la gravis en utilisant d'abord un petit Dülfer puis des coincements bien sauvages de tout ce que je trouve à y rentrer : pied, main, jambe, bras, dos...Ca a été efficace mais j'ai dû abandonner la peau de ma malléole dans la fissure...Me voilà donc au deuxième relais constitué d'un piton et d'un bloc coincé. Roland me rejoint, merde comment il fait des dülfers avec un lumbago ??!

Vue sur la deuxième et la troisième longueur...

A l'aplomb de ce relais assez inconfortable il y a un passage surplombant à grosses prises au dessus duquel se trouve un bon relais chaîné sur spits (il vaut donc évidemment mieux faire le deuxième relais ici).
La suite de cette dernière longueur est absolument jouissive, c'est vraiment la récompense pour avoir exposé dans la première longueur. Une fissure aux couleurs ocres, qu'on pourrait croire sortie d'un rêve, dessine une ligne très pure qui mène tout droit au sommet. L'équipement est encore un tantinet engagé mais là ce n'est plus du tout un problème, au contraire : quel pied de placer le camalot 0,75, juste pour le plaisir de le voir se positionner parfaitement dans cette fissure qui semble avoir été faite pour lui !
Nous avions d'abord envisagé de sortir au sommet de l'aiguille en empruntant l'arête Sud en terrain d'aventure mais finalement on a notre dose. C'était déjà une belle voie, brève mais intense !

C'est donc une voie à faire pour la beauté du rocher et son ambiance particulière qui nous emmène dans le désert à moindre frais. Mais bon, comme je le lisais ailleurs sur le net  à propos de cette voie "C'est pas du 5 de fillette !".

 

MAJ du 19/08/2010 des photos prises dans la voie ici

Partager cet article
Repost0

commentaires

S
Tes récits sont toujours très intéressants et captivants. J'attends ton prochain article !
Biz
Répondre
R

Merci Steph. Je suis flatté d'avoir une fan !!